Changement de directeur à la manufacture Pleyel

La manufacture Pleyel va changer de propriétaire

Par Julien Bonnet – Publié le 12 novembre 2012, à 18h10

A LIRE SUR LE MÊME SUJET

La dernière manufacture de pianos en France devrait être cédée prochainement. Son propriétaire actuel, Hubert Martigny, n’ a pas dévoilé l’identité du repreneur mais a assuré qu’il n’y aurait pas de changement de stratégie.

La rumeur avait été évoquée dans la presse, elle a été confirmée par son propriétaire. Le confondateur d’Altran Hubert Martigny a annoncé ce lundi 12 novembre à l’AFP qu’il allait céder la Manufacture Pleyel, qu’il avait rachetée en 2000.

S’il n’a pas dévoilé le nom du repreneur; le confondateur d’Altran a assuré que « normalement, il n’y aura pas de changement de stratégie ». Il a précisé, toujours à l’AFP, qu’un accord était proche et qu’une communication sur cette cession devrait intervenir début décembre.

Fondée en 1807, Pleyel s’impose comme la plus ancienne manufacture de pianos encore en activité et a obtenu, à ce titre, le label « Entreprise du patrimoine vivant » en 2008″.

Faisant face à une forte concurrence, notamment depuis l’arrivée sur le marché des constructeurs coréens et japonais, Pleyel a fermé en 2007 son usine d’Alès pour déplacer sa production à Sain-Denis (vidéo ci-dessous).

La quinzaine d’artisans de l’entreprise produisent quelque 25 pianos de très haut de gamme par an. « Chaque piano se doit d’être un instrument unique, personnalisé au niveau de sa sonorité et de son esthétique. L’atelier de Saint-Denis y est entièrement consacré », peut-on lire sur le site de la manufacture.

 

 

 

Cet article a été publié dans la catégorie Planete Piano. Permalien.

Comments are closed.